4-38-55. H. Poincaré to Giovanni Battista Guccia

Palerme, 12 Décembre 1911.

Mon cher ami,

Je vous ai parlé, lors de votre dernière visite, d’un travail qui me retient depuis deux ans. Je ne suis pas plus avancé et je me décide à l’abandonner provisoirement pour lui donner le temps de mûrir. Cela irait bien, si j’étais sûr de pouvoir le reprendre; à mon âge, je ne puis en répondre; et les résultats obtenus, susceptibles de mettre les chercheurs sur une voie nouvelle et inexplorée, me paraissent trop pleins de promesses malgré les déceptions qu’ils m’ont données pour que je me résigne à les sacrifier.

Dans ces conditions, trouveriez-vous convenable de publier un mémoire inachevé où j’exposerais le but que j’ai poursuivi, le problème que je me suis proposé, et les résultats des efforts que j’ai faits pour le résoudre? Cela serait un peu insolite, mais cela serait peut-être utile. Ce qui m’embarrasse, c’est que je serait obligé de mettre beaucoup de figures, justement parce que je n’ai pas arriver à une règle générale, mais que j’ai seulement accumulé les solutions particulières.11endnote: 1 The forthcoming memoir contained 24 figures (Poincaré, 1912).

Dites-moi, je vous prie, ce que vous pensez de cette question et ce que vous me conseillez.22endnote: 2 Guccia’s response by telegram was immediate: “Conseiller publier”, cf. his letter of 12 December (§ 4-38-56). Poincaré’s memoir (1912) was printed the 27th of June, just a few weeks before he died. As Poincaré had surmised, another mathematician was inspired to tackle the question at hand: George Birkhoff, whose own memoir appeared the following year (Birkhoff, 1913).

Votre ami dévoué,

Poincaré

ALSX 2p. Transcrit d’après le facsimilé dans Poincaré (1913).

Time-stamp: "29.05.2021 15:32"

Notes

  • 1 The forthcoming memoir contained 24 figures (Poincaré, 1912).
  • 2 Guccia’s response by telegram was immediate: “Conseiller publier”, cf. his letter of 12 December (§ 4-38-56). Poincaré’s memoir (1912) was printed the 27th of June, just a few weeks before he died. As Poincaré had surmised, another mathematician was inspired to tackle the question at hand: George Birkhoff, whose own memoir appeared the following year (Birkhoff, 1913).

Références

  • G. D. Birkhoff (1913) Proof of Poincaré’s geometric theorem. Transactions of the American Mathematical Society 14 (1), pp. 14–22. Link Cited by: endnote 2.
  • H. Poincaré (1912) Sur un théorème en géométrie. Rendiconti del Circolo matematico di Palermo 33, pp. 375–407. Link Cited by: endnote 1, endnote 2.
  • H. Poincaré (1913) Fac-similé d’une lettre de Henri Poincaré. Rendiconti del Circolo matematico di Palermo, supplemento 8, pp. 28–29. Link Cited by: 4-38-55. H. Poincaré to Giovanni Battista Guccia.