3-10-3. H. Poincaré to Carl Vilhelm Ludwig Charlier

[Vers le mois de mai 1901]

Monsieur et cher Collègue,

Je viens de recevoir une lettre de M. Ollson.11endnote: 1 K.-G. Olsson, assistant à l’Observatoire de Stockholm. Je ne suis pas très disposé à l’insérer et je ne le ferais pas en tout cas sans avoir consulté la Commission de Rédaction.22endnote: 2 En 1901, Poincaré présidait la Commission de rédaction du Bulletin astronomique composée de Guillaume Bigourdan, Octave Callandreau, Henri Deslandres, et Rodolphe Radau.

Je crois néanmoins devoir vous communiquer cette lettre pour que, dans le cas où la Commission de Rédaction déciderait qu’il y a lieu de la publier, on puisse la faire suivre immédiatement de vos observations.33endnote: 3 La lettre d’Olsson (1901) a paru dans le numéro de juin du Bulletin astronomique. Veuillez donc me renvoyer cette lettre en y joignant les observations de M. Schultze-Steinheil et les vôtres.44endnote: 4 Carl Arvid Schultz-Steinheil, son of the former director of the Uppsala Observatory, Herman Schultz (1823–1890), grandson of the precision-instrument maker Carl August von Steinheil (1801–1870), was active at the Lund Observatory, which was directed by Charlier, a former Ph.D. student of his father’s. Vous pouvez sans inconvénient prendre du temps afin de pouvoir communiquer avec M. Schultze-Steinheil.55endnote: 5 La réponse de Charlier prendra la forme d’une lettre à Poincaré; voir Charlier à Poincaré (§ 3-10-5). Poincaré fit paraître la lettre de Charlier dans le numéro d’octobre du Bulletin astronomique (Charlier 1901). Quant à Schultz-Steinheil, dans sa réponse à Olsson, il a admis s’être trompé dans ses calculs, tout en rejetant la source d’erreur imaginée par Olsson (Schultz-Steinheil, 1902).

Votre bien dévoué Collègue,

Poincaré

ALS 2p. Brevsaml. C.V.L. Charlier, Lund University Library.

Time-stamp: " 5.12.2020 13:55"

Notes

  • 1 K.-G. Olsson, assistant à l’Observatoire de Stockholm.
  • 2 En 1901, Poincaré présidait la Commission de rédaction du Bulletin astronomique composée de Guillaume Bigourdan, Octave Callandreau, Henri Deslandres, et Rodolphe Radau.
  • 3 La lettre d’Olsson (1901) a paru dans le numéro de juin du Bulletin astronomique.
  • 4 Carl Arvid Schultz-Steinheil, son of the former director of the Uppsala Observatory, Herman Schultz (1823–1890), grandson of the precision-instrument maker Carl August von Steinheil (1801–1870), was active at the Lund Observatory, which was directed by Charlier, a former Ph.D. student of his father’s.
  • 5 La réponse de Charlier prendra la forme d’une lettre à Poincaré; voir Charlier à Poincaré (§ 3-10-5). Poincaré fit paraître la lettre de Charlier dans le numéro d’octobre du Bulletin astronomique (Charlier 1901). Quant à Schultz-Steinheil, dans sa réponse à Olsson, il a admis s’être trompé dans ses calculs, tout en rejetant la source d’erreur imaginée par Olsson (Schultz-Steinheil, 1902).

Références

  • C. V. L. Charlier (1901) Lettre de M. Charlier à M. Poincaré. Bulletin astronomique 18 (10), pp. 369–371. Link Cited by: endnote 5.
  • K.-G. Olsson (1901) Correspondance. Bulletin astronomique 18 (6), pp. 247–248. Link Cited by: endnote 3.
  • C. A. Schultz-Steinheil (1902) Lettre à la rédaction. Bulletin astronomique 19 (1), pp. 5–6. Link Cited by: endnote 5.